Ma thèse en 180 secondes : schizophrénie, activité cérébrale et remédiation cognitive