Selon Pierre Chasseray, durant le premier confinement “87% de la circulation automobile a été supprimée” avec pour effet une “réduction des émissions de carbone de 7%”