“On va ouvrir en perdant de l’argent” explique Didier Desert, maître-restaurateur parisien