“La majorité des victimes n’ont pas été indemnisées” selon Linda Zaouar, présidente de l’association des victimes et rescapés de l’explosion de la rue de Trévise